Accueil > Tendances et événements. > Stadia : le Cloud Gaming façon Google

Stadia : le Cloud Gaming façon Google

Catégorie(s) de l'article : Tendances et événements.

Article écrit par Maxime

Le 19 novembre 2019 marquera l’arrivée sur le marché de Stadia, le service de jeu en streaming proposé par Google. Ce faisant, Google s’apprête à prendre la tête d’une course avec encore bien peu de participants, celle du Cloud Gaming. Découvrez dans cet article :

 

La révolution du Cloud Gaming

Dévoilée il y a quelques mois à Los Angeles lors de l’E3, la plateforme Stadia permettra aux joueurs de quatorze pays d’accéder au catalogue de jeux Google partout, aussi bien chez eux, bien installés devant leur téléviseur, que depuis un ordinateur portable, ou même sur leur smartphone. Avec cette nouvelle façon de jouer s’affranchissant des machines physiques, Google annonce les prémices d’une nouvelle ère du jeu vidéo.

 

Les concurrents ne sont pas loin derrière : Sony propose son propre service de jeu appelé Playstation Now, et l’Apple Arcade rencontre un certain succès. Mais pour l’instant, Stadia sera le seul service de Cloud Gaming avec Shadow à proposer un accès sur n’importe quel support possédant un écran et une connexion internet.

 

Cette nouvelle façon de consommer le jeu vidéo va sûrement changer les choses pour les développeurs. Permettant ainsi à toujours plus de personnes de s’initier au jeu vidéo, la demande ne pourra qu’augmenter, ce qui permettra au secteur d’encore étoffer son chiffre d’affaires et d’embaucher. Une bonne nouvelle pour les futurs game artists et game designers de Campus des Écoles !

Les performances annoncées de Stadia

Le but de Stadia est donc de proposer un accès aux jeux vidéo où que vous soyez, le tout avec une qualité de flux optimale. Il sera possible de jouer en 4K, avec une résolution minimale de 720p, même avec une faible connexion (10 Mbps), et sans perte de FPS. Un tel exploit est rendu possible grâce à la puissance des serveurs Google, bien supérieure à celle de Sony ou de Microsoft. Ces serveurs seront équipés de 16 Go de RAM. Grâce à son partenariat avec AMD, Stadia sera à même de proposer un GPU d’une puissance de 10,7 téraflops (contre 6 téraflops pour la Xbox One X).

 

Google s’essaie également au hardware, puisque pour jouer aux jeux en streaming, il faudra utiliser le Stadia Controller, leur manette officielle. Outre les touches classiques de contrôle de jeu très similaires à ceux d’une DualShock 4, le périphérique sans fil disposera d’un bouton de partage d’images et de vidéos et d’un bouton dédié au Google Assistant qui permettra de gérer ses options de jeu vocalement, mais aussi d’utiliser toutes les fonctionnalités habituelles du Google Assistant.

Le catalogue de jeu

Google a annoncé qu’une trentaine de jeux seront disponibles au lancement, dont les jeux à succès Destiny 2 et Assassins’ Creed Odyssey. Le catalogue devrait continuer de s’étoffer au fur et à mesure, grâce aux partenariats que le géant américain saura établir, mais également grâce à la production interne de jeux vidéo, car Google a annoncé récemment l’ouverture de son premier studio de développement dédié au jeu vidéo.

 

Pour pouvoir profiter des services de Stadia, il faudra souscrire à un abonnement. Il est déjà possible de précommander le service Stadia en déboursant 129 euros pour un abonnement de 3 mois et un appareil facilitant la connexion des écrans, le Chromecast Ultra. Une fois cette acquisition faite, il sera possible de poursuivre son abonnement avec l’offre Stadia Pro, pour 9,99 euros par mois.

 

Participez au futur du jeu vidéo en devenant Game Artist ou Game Designer grâce aux formations à distance de Campus des Écoles !

Je m'informe gratuitement et sans engagement
Je m'informe gratuitement et sans engagement !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 52 56 49 90