Accueil > esthétique > Devenir maquilleuse dans le cinéma : le métier de make up artist

Devenir maquilleuse dans le cinéma : le métier de make up artist

Catégorie(s) de l'article : esthétique
Article écrit par Hugo

Le maquillage peut sembler à première vue être une niche ne concernant qu’un usage personnel. Il existe cependant une gigantesque industrie qui a plus que jamais besoin de ces services, et qui cherche même à en repousser les limites. Le monde du cinéma.

Credit: Arnold schwarzenegger, Terminator

Maquilleuse dans une industrie de simulacres

Le Terminator émerge lentement d’une fusillade après avoir été malmené pendant tout un film. S’il reste toujours aussi stoïque, le visage d’Arnold Schwarzenegger, l’acteur incarnant la machine, est méconnaissable. La chair de son visage en lambeaux laisse place à un œil bionique et dévoile le métal caché derrière cette apparence autrefois humaine.

Bien que cette scène culte du cinéma ait été rendue possible grâce à de nombreux trucages en post production, le gros de cette apparence monstrueuse est bel et bien le fruit du travail de maquilleurs prothésistes et de make up artists. Ce d’autant plus qu’en 1991, ces trucages informatiques en était encore à leurs débuts !

Le monde de l’audiovisuel accueille très souvent des personnages hauts en couleur, ce parfois très littéralement. Que ce soit pour incarner un homme de Cro-Magnon, un alien d’une galaxie inconnue ou un orc assoiffé de sang, engager des humains ne suffit souvent pas. Il est alors nécessaire de tricher un peu.

Si la CGI (Computer Generated Image) et la retouche photo prennent de plus en plus le pas dans le monde du trucage, la base permettant véritablement à la magie d’opérer provient surtout du maquillage et des prothèses posées par des équipes spécialisées.

Le métier de maquilleuse artistique

L’équipe de maquillage d’un plateau est chargée de créer, composer, appliquer et réappliquer les maquillages et prothèses des différents personnages (perruques, dents, barbes, tentacules…) tout au long d’un tournage. Les tâches du maquilleur artistique, souvent appelé « makeup artist », sont extrêmement nombreuses et, contrairement au reste de la profession de maquilleur, ne visent pas toujours la beauté.

Il peut s’agir de simplement vouloir présenter un héros sous son meilleur jour, tout comme on peut vouloir le transformer : simuler de la crasse ou de la saleté, créer de fausses plaies ou rendre un personnage plus vieux ou plus jeune que n’est l’acteur qui le joue. Bien des acteurs subissent d’importantes métamorphoses avant leur passage devant la caméra et dans les coulisses, ce sont bel et bien les maquilleuses qui font loi.

L’objectif est souvent de trouver la combinaison permettant de donner un relief à un personnage. On pensera au lourd travail effectué autour du capitaine Jack Sparrow par exemple, mariage idéal donnant à Johnny Depp l’apparence d’un pirate crasseux tout soulignant ses airs maniérés.

En collaboration avec d’autres équipes, les maquilleurs sont également appelés lors de la création de prothèses et rajouts, masques, body paint, lentilles et tous autres accessoires qui permettent de transformer les acteurs en créatures paranormales.

Bien souvent, on distingue les spécialistes de ce type de métamorphose sous le nom de maquilleurs ou plasticien « prothésiste » ou encore « maquilleuse FX » (effet spéciaux). Tous ces professionnels sont arrivés à ces postes par le biais de formations spécialisées, ou en acquérant lentement des expériences en amateur sur le terrain ou dans le monde du cosplay.

Zoe Salana en Gamora, Guardians of the Galaxy

Cosplay de Jack Sparrow par Gage Skidmore

Nicholas Hoult, Mad Max: Fury Road

Le quotidien du plateau

Composé exclusivement d’hommes et de femmes de l’ombre, les maquilleurs ont pour objectif chaque jour d’appliquer les effets appropriés sur chaque acteur et de faire en sorte que ces supercheries conservent leurs formes au gré des longues heures de tournage. Les différents maquilleurs se relaient d’acteur en acteur, en fonction de ceux ayant besoin de se préparer pour passer devant la caméra. A défaut restent en standby, jusqu’à ce qu’on ait besoin de leurs services. Il s’agit typiquement d’un métier qui demande d’être sur le qui-vive et travailler rapidement, plus que son équivalent en salon du moins.

Derrière chaque projet le nécessitant se cache également un « makeup designer », un expert chargé en amont de créer les schémas de base du maquillage afin de coller à la fois au personnage et aux acteurs. Ces seniors se chargent par la suite que leurs consignes soient bien transmises et appliquées par les make up artists et leurs assistants.

Les journées peuvent être longues et intenses, une session de tournage pouvant s’étaler sur plus d’une dizaine d’heures. Il vaut également mieux se montrer mobile et ne pas avoir peur du changement, car il sera probablement nécessaire de changer de lieu de travail régulièrement en fonction du lieu de la scène. De plus, même si elle peut être directement engagée dans un studio, bien souvent la maquilleuse professionnelle est indépendante, ce qui veut dire qu’elle enchaînera les plateaux et les studios en fonction de ses contrats.

Les secteurs qui recrutent

Bien que le secteur du cinéma soit l’un des plus demandeur, il est loin d’être le seul. Avec l’explosion de services à la demande comme Netflix, de plus en plus de budget et d’efforts sont investis dans des séries télévisées. Le succès de Game of Thrones devrait convaincre n’importe quel amateur de l’importance du maquillage dans le réalisme médiaval de cette saga. Les plus traditionnels pourront également préférer le théâtre, qui offre un cadre très similaire.

Plus classique, il est aussi possible de se tourner vers le domaine de la publicité ou de l’émission télévisée, moins demandant mais plus aussi consistant, car il s’agit généralement de présenter les acteurs et animateurs au summum de leur apparences physiques.

Le monde du clip musical est également une piste pour certains maquilleurs. Intenses et très variés, les univers s’enchaînent tout en étant souvent drastiquement différent. Il est nécessaire d’effectuer un énorme travail visuel pour faire une forte impression au cours les quelques minutes que durera le clip.

Troupe d’orcs, Le Seigneur des Anneaux II

Comment devenir maquilleuse artistique ou maquilleuse prothésiste

En France, nul besoin de Bac ou d’études particulières ; votre meilleur parcours commence surtout par l’obtention d’un CAP esthétique cosmétique et parfumerie. Il s’agit d’une reconnaissance officielle de l’état français qui atteste de votre professionnalisme dans le domaine et représente la porte d’entrée principale de la grande majorité les métiers de l’esthétique. Un incontournable sur votre CV !

Campus des Ecoles vous propose une formation en ligne intensive afin de vous préparer à l’obtention de ce diplôme. Vous êtes en mesure d’y travailler en fonction de vos disponibilités, en suivant des cours quotidiens ou en espaçant votre formation comme vous le souhaitez. Vous y apprendrez toutes les techniques et ficelles nécessaires au métier tout en étant personnellement accompagné par un professeur qui pourra vous guider en fonction de vos futurs projets, comme devenir makeup artist par exemple.

Une fois ce CAP obtenu, il vous faudra par la suite entrer dans le milieu que vous visez, ce qui peut se révéler difficile au début. Bien que le CAP esthétique vous apporte la majorité des bases, il peut être intéressant pour vous de diversifier vos expériences ou de suivre une formation dédiée spécialement aux effets spéciaux.

Afin de montrer à de potentiels intéressés l’étendue de vos capacités, nous vous recommandons également de vous constituer rapidement un portfolio regroupant vos plus fières œuvres, à joindre à vos candidatures pour postuler.

Une autre piste prometteuse consiste à prendre part à des productions amateurs, notamment dans les films d’étudiants. Ne refusant jamais un coup de main, ces derniers vous en seront probablement très reconnaissant et cette ambiance flexible est un terrain d’expérimentation parfait. Avec le soutien institutionnel d’une université, capable apporter un budget conséquent, il pourrait bien s’agir de votre première expérience professionnelle dans ce domaine. Bon courage à vous !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Notre formation aux métiers de l’esthétique

Vous souhaitez devenir une experte et conseillez à votre tour vos futures clientes sur comment prendre soin de leur peau et de leur corps ? Formez vous avec Campus des écoles et passez le CAP Esthétique grâce à notre approche téléprésentielle innovante.

Je m'informe gratuitement et sans engagement
Je m'informe gratuitement et sans engagements !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 30 30 20 26