Accueil > Petite Enfance > Les professionnels de la Petite Enfance et le soutien à la parentalité

Les professionnels de la Petite Enfance et le soutien à la parentalité

Catégorie(s) de l'article : Petite Enfance
Article écrit par Gwen

Les professionnels de la petite enfance sont de plus en plus appelés à accompagner les parents dans la découverte de leur rôle. Le soutien à la parentalité, c’est soutenir et aider à devenir des parents qui pensent avant tout au développement de leur enfant, mais sans dicter de choix et en respectant les cultures de chacun, leur façon d’être en famille, et bien sûr sans les juger.

  • Qu’est-ce que l’accompagnement à la parentalité ?
  • Comment les professionnels de la petite enfance peuvent-ils accompagner les parents ?
  • Comment l’intégrer au sein d’une structure ?

Qu’est-ce que l’accompagnement à la parentalité ?

La parentalité ne se résume plus à être un parent. Son nouveau rôle est de promouvoir le développement des enfants et de répondre à leurs besoins.

Dès les premières années de la vie d’un enfant, on observe des changements dans son sommeil, son langage, son alimentation et son comportement. Par conséquent, chaque parent peut avoir besoin d’une aide pratique, sociale et même psychologique.

Les professionnels de la petite enfance sont à la pointe de l’orientation, du soutien, de l’encadrement et du conseil. Une nouvelle compétence est alors née : le soutien à la parentalité, une compétence qui fait généralement partie du projet d’établissement.

Aujourd’hui, ils ont le devoir d’accueillir l’enfant, mais aussi d’accompagner les parents. En effet, l’enfant est dans une phase de développement, tout comme le parent.

Ils pourront aider les parents à trouver l’équilibre et la confiance. Ainsi, leur intervention permettra de garantir la stabilité et la sécurité des enfants.

Comment les professionnels de la petite enfance peuvent-ils accompagner les parents ?

Tous les jours, les professionnels de la petite enfance sont confrontés aux questionnements et aux inquiétudes des parents. La première approche est donc l’écoute, pour les aider à trouver des solutions et les conseiller au mieux.

Ne pas juger 

Certains enfants peuvent parfois arriver tachés, pas coiffés,… Il ne faut pas juger les parents pour cela, car le jugement peut aussi se voir à travers l’attitude et le non-verbal. Les pros de la petite enfance doivent être capables d’accepter les différences, et le fait qu’il peut exister des différences entre leur idée de ce qu’est un bon parent et la personne qui se trouve devant eux. Acceptez les façons de faire de chacun : une petite tache peut toujours arriver à tout le monde, et cela ne fait pas de quelqu’un un mauvais parent !

Faire attention à la manière d’accueillir les parents

Lorsqu’il s’agit à la fois de surveiller et d‘interagir avec les enfants déjà présents, et d’accueillir les enfants qui arrivent, la situation peut vite devenir compliquée à gérer ! Dans ce type de situation, le fait que deux personnes travaillent ensemble signifie qu’un adulte est disponible pour le parent. C’est l’occasion de parler vraiment sans être occupé par une autre tâche et de construire une vraie relation. Soutenir la parentalité dans les crèches, c’est aussi être à l’écoute des familles. De cette façon, les pros peuvent savoir ce qui se passe à la maison, ou simplement donner aux parents et à l’enfant le temps nécessaire pour se séparer.

Prendre en compte le parent

L’enfant est la chose la plus précieuse au monde pour ses parents. En plaçant leur enfant dans une crèche par exemple, les parents s’attendent à ce que l’on s’occupe toujours de leur enfant. Ils veulent qu’il reçoive l’attention dont il a besoin, même si la vie de groupe est imposée par le collectif.

Le parent se sent considéré lorsque sa place est pensée en fonction de ses besoins ou lorsque des professionnels sont disponibles pour lui. Si tel est le cas, il peut supposer qu’il en va naturellement de même pour son enfant. En son temps, ses besoins seront également pris en compte. C’est un signe que l’équipe pense pour lui et que les adultes seront disponibles.

Mettre les parents en confiance

Les enfants sont de véritables éponges à émotions ! Cela signifie que, s’ils sont entourés de gens qui sont stressés, ils seront stressés. En revanche, s’ils sont entourés de personnes calmes, ils seront calmes aussi.

Il en va de même pour la confiance : Si les parents se sentent en sécurité en présence de professionnels, l’enfant se sentira en sécurité. Cela se ressentira à chaque instant de la journée de l’enfant. Ce sera le cas, par exemple, lors de la séparation du matin, une phase clé de sa journée !

Les professionnels de la petite enfance veillent au bon développement de l’enfant et à sa sécurité physique, émotionnelle et morale. La confiance des familles est un élément indispensable à prendre en compte pour le soutien de la parentalité dans les crèches.

Soutenir la continuité éducative

Le parent est le premier éducateur de l’enfant. Ce sont les parents qui prennent les décisions concernant l’éducation de l’enfant. Même si certains enfants passent beaucoup de temps avec les professionnels de la petite enfance, la parole des familles doit toujours être prise en compte. L’objectif est une approche coéducative, impliquant toujours les parents.

L’enfant est rassuré lorsqu’il voit qu’il y a une bonne communication entre tous les adultes qui l’entourent. 

Comment l’intégrer au sein d’une structure ?

Voici quelques idées pour vous aider à intégrer efficacement ce concept dans tout établissement accueillant des enfants en bas âge :

  • Réunions thématiques entre parents, professionnels et soignants pour discuter de questions relatives à la petite enfance, telles que la propreté et la nutrition.
  • Des moments conviviaux et ateliers pour favoriser les échanges informels entre les professionnels de la crèche et les parents, par exemple à l’occasion de certaines fêtes (Pâques, Noël, etc.) ou dans les cafés des parents.
  • Un magazine de crèche avec des articles sur les problèmes de la petite enfance et des témoignages d’autres parents.

Grâce à ces outils, il sera possible de répondre aux questions des parents et de les accompagner sans crainte d’être jugés.

Il est important de les guider et, en même temps, de leur donner la possibilité de trouver eux-mêmes une solution à leurs préoccupations afin de se construire en tant que parents.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Je m'informe gratuitement et sans engagement

Je m'informe gratuitement et sans engagements !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 30 30 20 26