Accueil > Game Art > Le crédit d’impôt : une aide pour les créateurs vidéoludiques

Le crédit d’impôt : une aide pour les créateurs vidéoludiques

Catégorie(s) de l'article : Game Art | Game Design
Article écrit par Hugo
Les petits créateurs de jeux vidéo français ont à leur disposition plusieurs aides permettant de participer au financement de ces projets souvent très coûteux. Le Crédit D’impôt Jeu Vidéo, facile d’accès, représente le salut de bien d’entre eux.

Qu’est-ce qu’apporte le Crédit d’Impôt Jeu Vidéo ?
Les conditions pour toucher cette aide
Comment effectuer une demande d’obtention ?

Apparu en 2008, le Crédit D’impôt Jeu Vidéo est une aide mise en place par le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC). Cet organisme étatique a comme objectif d’encourager la production d’œuvres audiovisuelles par le biais de financement accordés aux jeunes artistes. Le jeu vidéo n’est depuis longtemps plus une exception et rentre bel et bien dans ces catégories.

Au contraire, face à la croissance inexorable du loisir vidéoludique et soucieux d’aider ses citoyens à se faire une place sur ce marché très dynamique, le gouvernement a depuis 2017 drastiquement augmenté cette aide.

Qu’est-ce qu’apporte le Crédit d’Impôt Jeu Vidéo ?

Un studio peut réaliser une requête par jeu auprès du CNC. Si cette dernière est accordée, à la suite d’un processus de sélection, ce studio bénéficiera d’un crédit d’impôt au cours des trois prochaines années.

Concrètement, cette aide se charge de couvrir jusqu’à 30% du montant total des dépenses directement liées à la création, ce dans une limite de 6 millions d’euros par entreprise par an. Cet argent ne provient évidemment pas de nulle part : un crédit d’impôt désigne fondamentalement une somme soustraite à l’impôt normalement payé par l’entreprise. Si le montant d’impôt payé est trop faible, il est redistribué directement sous la forme d’une aide financière.

Pour clarifier, le Crédit d’Impôt Jeu Vidéo couvre notamment les dépenses liées :

  • Au salaire des employés et du personnel
  • A la rémunération de partis tiers ayant aidé à l’élaboration du jeu vidéo (acteurs de doublage, scénaristes…)
  • Aux frais liés à l’achat du matériel et à la location des locaux.
  • Aux dépenses de sous-traitance (tâches confiées à d’autres studios ou artistes)

On notera cependant que ce dernier ne couvre pas les dépenses effectuées au niveau du marketing, point qui pourtant représente souvent une part considérable du budget total.

Comme référentiel, un solide jeu indépendant tel que Shovel Knight, Fez ou Cuphead peut coûter entre 500 000 à plus d’un million d’euros. Un jeu AAA atteindra quant à lui plus facilement la barre des 15 à 50 millions d’euros de budget.

Les conditions pour toucher cette aide

Comme pour tout genre de financement accordé par l’Etat, il existe bien entendu des conditions d’éligibilité afin de pouvoir la recevoir. Néanmoins, cette mesure a été créée afin d’être facilement accessible par tout studio de développement sérieux.

 

Pour faire une demande au Crédit d’Impôt Jeu vidéo, l’entreprise doit :

  • Être soumise à l’impôt sur les sociétés, ce qui implique qu’elle soit déclarée et paye ses cotisations. C’est justement sur cette marge que l’aide s’effectue.
  • Respecter la législation sociale: autrement dit, être dans les cadres de la loi
  • Assurer la réalisation artistique et technique du jeu vidéo et initier et engager les dépenses nécessaires à la création de ce jeu.

En somme, tout studio de développement qui se respecte remplit aisément ces conditions. Dans le cas d’une collaboration entre deux entreprises pour un seul projet, il leur est possible de faire une demande chacune afin de recevoir des soutiens indépendants. Il faut cependant s’assurer que votre jeu soit éligible lui aussi.

Le jeu vidéo présenté doit :

  • Avoir un coût de développement supérieur ou égal à 100 000€
  • Être destiné à une commercialisation effective auprès du public
  • Être réalisé principalement par des auteurs et collaborateurs de nationalité française ou du moins ressortissant de l’Espace Economique Européen.
  • Contribuer au développement de la création française et européenne en matière de jeux vidéo ainsi qu’à sa diversité en se distinguant notamment par la qualité, l’originalité ou le caractère innovant du concept et le niveau des dépenses artistiques.
  • Ne pas comporter de séquences à caractère pornographique, excessivement violente ou choquante.

Il est ainsi bon de remarquer que le Crédit d’Impôt Jeu Vidéo est destiné à des projets sérieux, possédant une certaine ampleur et destinés à être commercialisés. Il ne vous est pas possible par exemple de le demander pour financer un projet privé et personnel : il vous faudra quoi qu’il arrive le présenter à un public.

Comment effectuer une demande d’obtention ?

Pour bénéficier du Crédit d’Impôt Jeu Vidéo, il vous remplir les conditions précédemment énoncées puis d’en faire la demande auprès du CNC, que vous pourrez obtenir ici

Le Centre National vous demandera néanmoins de constituer un dossier assez fourni, avec comme objectif de présenter le sérieux de votre projet, ses particularités innovantes et votre capacité à le mener à terme.

Les documents exacts qui vont seront demandés dépendent de votre structure, du nombre d’employés et d’autres facteurs, mais ce dossier se compose généralement de deux parties :

Dossier administratif

Ce dernier contient toutes données élémentaires de l’entreprise : identité, devis, plans de financement, liste des équipes, auteurs et collaborateurs, etc…

 

Dossier artistique

Plus ouvert, il s’agit ici de constituer un dossier soigneusement arrangé afin de montrer au mieux le type de jeu que l’entreprise souhaite réaliser.

Il s’agit en quelque sorte d’une approche très similaire à un pitch réalisé auprès d’un éditeur. C’est l’opportunité pour le studio d’introduire un résumé du jeu, une présentation du gameplay général, le résultat attendu par le studio ainsi que les grandes lignes du scénario.

Une partie non négligeable dédiée à l’innovation est également encouragée. S’il est important de savoir situer son jeu sur la chaîne alimentaire du jeu vidéo, vous devrez également savoir expliquer en quoi il se démarque. Cela peut se faire par le biais de sa structure narrative, son rendu, ses intelligence artificielles, un gameplay innovant, le fait d’aborder des problèmes sociétaux…

 

Des informations techniques concernant les supports envisagés, les logiciels, les moteurs et techniques utilisées sont également à prévoir. De plus, il est fortement conseillé de présenter tous les types d’avancements déjà réalisés par votre équipe : prototypes, démos techniques, concept arts …

Une fois la demande effectuée, vous recevrez rapidement cette aide qui vous permettra de débuter le développement. Par la suite, moins de 3 ans plus tard, on vous réclamera un second dossier visant à détailler l’avancement de votre jeu et justifiant les dépenses effectuées au sein de votre studio.

Participez au futur du jeu vidéo en devenant Game Artist ou Game Designer grâce aux formations à distance de Campus des Écoles !
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Je m'informe gratuitement et sans engagement !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 52 56 49 90