Accueil > Le jeu mobile

Le jeu mobile

En l’espace d’une dizaine d’année, le smartphone a très vite évolué de simple gadget à un outil essentiel à la vie de tous les jours. Les smartphones sont dotées d’une puissance étonnante pour leurs tailles. Il n’est pas étonnant de voir le jeu vidéo essayer de s’inviter sur ces petites machines, modifiant au passage tout son écosystème et créant de nouvelles tendances.

 

 

C'est gratuit et sans engagement

Je m'informe gratuitement et sans engagement

Le smartphone : un outil universel

Le smartphone est partout de nos jours, à tel point qu’il en est presque devenu le seul type de téléphone portable réalisé aujourd’hui. Véritables ordinateurs de poche, le smartphone moyen de nos jours a plus de puissance de calcul à lui seul que l’entièreté des appareils de la NASA quand elle cherchait à poser des hommes sur la lune. Au-delà d’agir comme de simples téléphones, une horde d’applications leur permettent de répondre à tous les besoins de leurs utilisateurs : vidéo, musique, emploi du temps, internet…

On estime qu’il y a environ 49 000 utilisateurs de smartphones en France, et près de 35% de la population mondiale en utilise un quotidiennement.

L’arrivée du jeu mobile

Avec une telle popularité et portée interculturelle, le mobile a naturellement vite été courtisé par beaucoup de secteurs, et celui du jeu vidéo ne fut pas une exception. Il n’a évidemment pas fallu attendre que le mobile mute vers le smartphone pour commencer à voir des jeux créés sur ces plateformes. Néanmoins, ce sont l’arrivée des applications et la démocratisation de systèmes d’exploitation tels qu’Android qui ont permis à ces jeux de véritablement se propager.

Certains sont même devenus de véritables références culturelles, comme c’est le cas pour Candy Crush ou Angry Birds. 59% des personnes jouant régulièrement le font aujourd’hui sur leur smartphone, et dans des pays tels que la Chine, la Corée ou le Japon, cette proportion est encore plus écrasante. Cette tendance a permis à des géants tels que de NetEase ou Tencent de bâtir de véritables empires sur le mobile. L’extrême orient reste d’ailleurs encore la région la plus productive dans ce domaine.

Les tendances de 2019

Quels ont été les jeux qui ont réussi à capturer le cœur des joueurs ? Si des géants comme Candy Crush Saga ou Clash of Clan feront toujours partie des grands classiques du jeu mobile, ces dernières années d’autres tendances ont émergé sur téléphone en proposant des jeux plus exigeants. 2019 en particulier a été une année où on a pu voir arriver de nombreux grands éditeurs comme Nintendo sur le mobile. Beaucoup de prétendants se battent et se remplacent au sommet du classement, mais essayons donc d’en isoler quelques-uns.

Pokémon GO

Proposant un gameplay plus épuré que les autres Pokémons, GO a comme projet ambitieux d’utiliser la réalité augmentée pour reproduire cette aventure… dans la vraie vie.

Cette idée encore novatrice couplée à la nostalgie de la saga de Nintendo a créé lors de la sortie du jeu un véritable phénomène de société. Des dizaines de milliers de joueurs sont sortis dans les rues et les campagnes dans l’espoir de capturer des pokémons rares. Bien que cette excitation soit retombée depuis, le jeu continue de s’étendre et de proposer du nouveau contenu. De très nombreux joueurs continuent ainsi d’arpenter les rues téléphone à la main, dans l’espoir de tomber sur une bonne prise.

Alto’s Odyssey

Dernier héritier de la longue lignée des « Infinite runner games » lancée par Temple Run, Alto’s Odyssey échange le côté frénétique du genre pour adopter un autre, plus contemplatif. Le jeu possède une direction artistique léchée et épurée et vous propose de parcourir un désert généré procéduralement à l’infini… ou du moins jusqu’au crash. Un jeu idéal pour occuper les temps morts.

Shadowgun Legends

On aurait tendance à croire que créer un FPS est impossible sur mobile, et bien que la tâche ne soit pas aisée, des jeux comme Shadowgun Legends prouvent qu’il y a une place pour le genre. Très fortement inspiré par des jeux comme Warframe ou Destiny, ce looter-shooter futuriste est une prouesse technique dans le milieu du jeu mobile. Tentant également de proposer un aspect massivement multi-joueur, Shadowgun est un excellent représentant de l’évolution du MMO, de plus en plus présent sous différentes formes sur mobile.

L’arrivée du Battle Royale

Il n’est plus un secret maintenant que le style Battle Royale a pris Internet et les consoles d’assaut, notamment avec le succès fulgurant de PUBG ou de Fortnite. Après un tel succès, il n’est pas étonnant de les voir atteindre de hautes places parmi les jeux les plus populaires.

Plus étonnant cela dit a été la capacité de leurs développeurs à permuter une majeure partie de l’essence de leur jeu directement sur mobile, malgré le défi technique. Cela démontre que le support n’est pas que l’apanage de jeux de puzzle ou de gestion mais est plus flexible qu’on peut le penser.

Minecraft

On pourrait croire que l’âge d’or de Minecraft est révolu, ce dernier ayant fait son apparition il y a déjà 10 ans. Il n’en est rien ! En réalité, le jeu de Notch est plus populaire que jamais, grâce à quelques mises à jour récentes ayant remis le titre sur les devants de la scène !

Minecraft est un jeu d’exploration et de construction dans lequel vous évoluez dans un monde cubique généré procéduralement. Entièrement malléable, les joueurs peuvent réarranger le monde comme bon leur semble, construire des structures d’une grande complexité ou simplement partir à l’aventure pour explorer les différents environnements du jeu.

Le regain nouveau du jeu s’est donc naturellement répercuté sur sa version en mobile, d’où son gain de popularité récent, et minecraft est un jeu qui s’adapte bien au tactile. Un titre idéal pour passer le temps dans les transports, ou pour ceux qui souhaitent construire leurs châteaux aux proportions ridicules peu importe l’endroit.

Les spécificités du jeu mobile

Il serait faux de croire qu’un jeu mobile se crée de la même façon qu’un jeu console, ou qu’il vise le même public d’ailleurs. Malgré la puissance moderne des smartphones, la nécessité de ces derniers à être suffisamment petits pour rentrer dans une poche va limiter sévèrement leurs capacités. Cela va en retour transformer complètement la manière dont ces jeux sont conceptualisés.

On peut penser par exemple à la simple contrainte de la taille de l’écran, qui ne permet d’afficher qu’une résolution et une clarté d’image limitée. C’est notamment pour cette raison que la plupart des jeux mobiles auront tendance à privilégier un style simple et caricaturé plutôt que le photo-réalisme. Plants VS Zombies aura naturellement un avantage sur le marché mobile comparé a un RPG comme Pillars of Eternity, lourdement basé sur du texte.

Un autre problème va être celui des contrôles : en effet, impossible (ou du moins, très difficile) de brancher un clavier ou une manette. Tout doit donc se faire par le biais d’une interface tactile, ne pouvant comprendre que pressions et glissements de doigts. Cela rend donc des jeux aux commandes naturellement complexes, comme des jeux de combat ou des RTS, impraticables sans avoir été fortement simplifiés et adaptés. Au contraire, on retrouvera sur mobile bien plus souvent des jeux simples et basés autour d’un seul concept, tels que Temple Run, ou des jeux de gestions ou de puzzle, où vous avez autant de temps que vous voulez pour effectuer vos actions.

Un modèle économique différent

Un point singulier et crucial du jeu mobile est également la manière dont les jeux sont monétisés. S’il est toujours possible d’utiliser un modèle classique, dit « premium », où l’utilisateur achète le jeu une fois et le possède ensuite entièrement, en réalité la grande majorité des jeux mobiles privilégient celui du « freemium ». Ici le jeu est gratuit et peut être téléchargé par qui le désire, mais une partie plus ou moins importante de son contenu doit être débloquée. La plupart du temps cela doit être fait soit en investissant un certain temps dans le jeu, ou bien en effectuant des petits paiements ponctuels, appelés « microtransactions ». Le jeu mobile ne cherche donc pas à vendre des copies directement, mais à attirer le plus de joueur possible afin de récupérer un profit sur de petites mais nombreuses sommes.

Une audience plus « casual »

La raison pour laquelle le freemium est roi sur mobile repose surtout sur l’audience ciblée par ce dernier. Si le but d’une console est plutôt clair et ne parle uniquement qu’aux intéressés, l’omniprésence du téléphone permet aux jeux mobiles d’atteindre des publics qui ne feraient autrement pas le premier pas. Ainsi, on compte chez les joueurs, ou plutôt les joueuses mobiles, 73% de femmes dont 60% jouent quotidiennement. De plus, 55% de joueurs mobiles on un âge proche de la cinquantaine. En comparaison, seulement 8% des joueurs ont moins de 20 ans. Bien que ces publics jouent, et jouent même très souvent, ils ne se considèrent souvent pas comme des « gamers » pour autant. Payer un jeu en avance représente donc bien souvent une barrière érigée contre ce type de public. En quelque sorte, le freemium consiste simplement à déplacer cette barrière plus tard dans l’expérience de jeu, une fois que le joueur est investi.

Le mobile : l’avenir du jeu vidéo ?

Il est clair que le marché du mobile a de quoi faire rêver. Il est naturellement très attractif, atteint des personnes auparavant indifférentes au jeu vidéo et son modèle de microtransactions peut se révéler incroyablement rentable, pour peu que le jeu rencontre un certain succès. Il s’agit fondamentalement d’une console que tout le monde possède. Dans des régions encore épargnées par ces dernières mais où le téléphone est roi, telles que l’Asie ou l’Afrique, le smartphone représente la porte d’entrée idéale vers de gigantesques publics encore inexploités.

Il serait étonnant néanmoins de voir une domination totale du jeu mobile, remplaçant toute autre forme supports. Le smartphone impose inévitablement de fortes contraintes, l’empêchant de proposer des expériences trop poussées ; c’est pour cette raison que les jeux mobiles visent au contraire une expérience au quotidien plus modérée. L’expérience de jeu n’est tout simplement pas la même, et les publics jeunes et réguliers auront en effet tendance à privilégier consoles et ordinateurs aux capacités limitées d’un téléphone portable.

Cependant il est indéniable que ce dernier a le vent en poupe, et on retrouve de très nombreux éditeurs « traditionnels » tout comme des indépendants se lancer dans ce support, comme Blizzard ou Nintendo.

Vous pensez avoir de bonnes idées pour faire un jeu mobile ? Vous souhaitez prendre d’assaut les appstores et marquer la prochaine étape dans l’évolution du jeu mobile ? En voilà des projets ambitieux… mais réalisables, pour peu que vous receviez une formation adéquate !

Campus des Ecoles vous propose deux formations en ligne pour vous préparer à des métiers piliers du développement d’un jeu vidéo.

Si vous aimez étudier la structure d’un jeu vidéo et que vous voulez apprendre à créer vos propres niveaux ou pourquoi pas de nouveaux styles de jeux, vous pourriez être intéressé pour une formation en Game Design.

Si vous êtes plus quelqu’un de visuel, la formation pour Game Artist couvre les techniques de dessins numériques, de modélisation 2D et 3D et les étapes nécessaire à la création d’un univers visuel et virtuel.

Je m'informe gratuitement et sans engagement !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 52 56 49 90