Accueil > Game Design > La Game Developper Conference 2020 s’est tenue en ligne… Avec succès

La Game Developper Conference 2020 s’est tenue en ligne… Avec succès

Catégorie(s) de l'article : Game Art | Game Design | Tendances et événements.
Article écrit par Hugo

Si vous souhaitez travailler dans le jeu vidéo, sachez qu’il existe un rassemblement spécialement prévu pour les créateurs : experts comme débutants : la Game Developper Conference. Cette année est toutefois quelque peu particulière : on y retrouve pas un mais deux événements, donc l’un s’est déroulé en ligne.

Qu’est-ce que la Game Developper Conference ?

La GDC est un événement annuel organisé par des professionnels, qui vise à être un rassemblement mondial des développeurs de jeu vidéo. Il s’agit d’un des tout premiers événements dédiés au loisir vidéoludique, dont la première édition a été organisée dès Avril 1988 par Chris Crawford.

Comme son nom l’indique, la Game Developper Conference est principalement organisée par et pour les développeurs de jeux. Son but est de réunir les créateurs désireux de partager leurs expériences, de prodiguer des conseils et de parler d’aspects plus fins de la création vidéoludique. Elle se déroule généralement à San Francisco durant la mi-Mars.

On y retrouve game artists, game designers, level designers, scénaristes, animateurs et éditeurs, allant du plus humble indépendant à de grandes personnalités comme Satoru Iwata, l’ancien président de Nintendo.

La GDC se veut comme un événement très inclusif. Tous sont invités à participer et de nombreuses aides sont prévues pour les débutants souhaitant se lancer dans le jeu vidéo. Bien que la conférence en elle-même se déroule à San Francisco, tous les passages sur scènes (qui forment le cœur de la GDC) sont enregistrés et mis gratuitement à disposition sur leur site et leur page YouTube.

Une année 2020 un peu spéciale

La GDC regroupe chaque année des milliers de personnes depuis plusieurs décennies maintenant. Toutefois, similairement à d’autres événements comme l’E3, la pandémie du virus COVID-19 a forcé les organisateurs à revoir son organisation.

Loin d’être annulée en revanche, elle prit simplement une autre forme entièrement en ligne. Entre le 16 et 21 Mars, nous avons pu assister à la première GDC virtuelle, qui suivi le planning tel qu’il était prévu à la base par le biais d’un événement diffusé directement sur Twitch.

Les différents intervenants se sont simplement contentés de faire leurs présentations directement depuis chez eux, écoutés en direct par des centaines ou milliers d’éditeurs. Vous pouvez retrouver ces conférences ici.

Exceptionnellement, afin de pouvoir se rattraper et de mettre en place les nombreuses activités plus physiques qu’on retrouve habituellement à la GDC, une seconde édition est prévue pour cet été, du 4 au 6 août. Toutefois, il est difficile de prévoir l’évolution de la pandémie d’ici cette date, et donc de savoir si une forme de confinement sera maintenue d’ici là. Si c’est le cas, nous ne savons pas encore si l’événement sera complètement annulé ou s’il aura encore une fois lieu en ligne.

Que peut-on retrouver au cours de cet événement ?

Au fil des ans, la GDC s’est séparée en plusieurs sections plus ou moins indépendantes qui prennent toutes place au cours de ce même rassemblement.

Les conférences

Au cœur de la GDC, on retrouve de nombreuses conférences, durant entre 20 à 60 minutes, données par différents professionnels de l’industrie. Elles prennent une forme assez proche de ce qu’on pourrait retrouver dans des TED Talk, ou un présentateur parle de son expérience autour d’un sujet plus ou moins précis

En fonction des orateurs, les thèmes peuvent varier entre game design, game art, musique, conseils pour se lancer en indépendant ou d’importantes leçons sur les aspects légaux et marketing du jeu vidéo.

A l’occasion, on y retrouve aussi d’autres invités ne travaillant pas directement dans le jeu vidéo. Mark Rosewater, le game designer principal du jeu de cartes Magic : The Gathering a par exemple organisé une de ces conférences où il revenu sur 20 leçons apprises en 20 ans de game design. Bien que son jeu soit physique et non virtuel, il y présente de nombreux conseils qui s’appliquent à tout créateur de jeux.

Les tutoriels

On retrouve également durant ces conférences des tutoriels plus spécialisés pour des outils dédiés au développement de jeu vidéo. Il peut s’agir de nouveaux logiciels graphiques, de techniques de programmation, de technologies web… Ceux assistant à l’événement auront également l’occasion de tester directement ces outils par le biais d’ateliers, accompagnés d’experts pour les aider.

L’exposition physique

La GDC ne se déroule pas que dans une salle à écouter un speaker : c’est également un lieu d’échange et d’effervescence où se rassemblent les professionnels.

Vous y trouverez plusieurs ateliers entièrement dédiés à l’apprentissage de technologies liées à la création vidéoludique, notamment aux l’architecture console et à la VR.

C’est également un excellent endroit pour effectuer un peu de networking, rencontrer des éditeurs et d’autres créateurs provenant de nombreux pays. Il existe même plusieurs stands entièrement dédiés au recrutement. Il s’agit donc d’un très bon endroit pour vous faire connaître ou même trouver un employeur.

Keynotes de créateurs de consoles

Avec un événement d’une telle ampleur, on retrouve bien évidemment la présence de plusieurs éditeurs, notamment Sony, Microsoft et Nintendo. Ces derniers y présentent occasionnellement des keynotes et des annonces concernant leurs consoles et autres détails techniques susceptibles de fortement intéresser ces créateurs.

Des annonces de jeux en développement ou de prochaines sorties s’invitent aussi occasionnellement au cours de l’événement, bien qu’elles ne constituent qu’une petite partie de son organisation, contrairement à l’E3

Le GDC Pitch

Pitcher son jeu s’avère parfois être une étape difficile, qui demande beaucoup de préparation et un certain sens du spectacle. Afin de motiver les développeurs avec un projet bourgeonnant, on retrouve chaque année une session entièrement dédiée à la présentation de ces pitchs. Plusieurs équipes y font un concours afin de présenter leurs prototypes à un jury.

En plus d’agir comme un bon entraînement, car ces teams reçoivent un retour direct d’éditeurs et d’autres développeurs, il s’agit d’une excellente scène pour y présenter ses idées auprès d’un large public. Vous pouvez trouver les gagnants de l’année dernière sur cette page.

Game Developers Choice Awards et Independent Game Festival

La GDC possède elle aussi sa propre forme d’Awards récompensant les différents jeux de l’année, de manière assez similaire à ce que feraient les beaucoup plus grand Game Awards.

En parallèle et au même endroit, on retrouve enfin une section dédiée au festival du jeu indépendant, le plus grand rassemblement indé au monde. Il agit là encore d’une vitrine de plus afin de booster la visibilité de ces nouveaux développeurs, les plus méritants recevant eux-aussi des prix en fonction du succès de leur création.

Si vous souhaitez intégrer les métiers liés au monde du gaming et de la création vidéoludique, Campus des Ecoles vous propose des formations spécialement dédiées aux métiers du numérique.

Vous voulez intervenir dans le Game Design et diriger les mondes que vous créez ? Vous trouverez votre bonheur ici.

Le domaine du dessin et de la modélisation vous intéresse plus ? Vous pourrez faire prendre vie à vos créations en suivant une formation de Game artist

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Je m'informe gratuitement et sans engagement
Je m'informe gratuitement et sans engagement !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 52 56 49 90