Accueil > Prothésiste ongulaire : Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

Prothésiste ongulaire : Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

Le métier de styliste ongulaire convient aux professionnelles qui rêvent de travailler en institut de beauté comme à celles qui souhaitent travailler en indépendante. Pour exercer cette activité à domicile, les prothésistes ongulaires doivent se mettre à leur compte en créant une entreprise ou en devenant auto-entrepreneur. Découvrez :

 

C'est gratuit et sans engagement

Je m'informe gratuitement et sans engagement

Qu’est-ce que le statut d’auto-entrepreneur ?

 

Le statut de d’auto-entrepreneur est un cadre juridique qui a été créé en 2008. L’objectif de ce statut est une plus grande flexibilité du travail et une simplification des démarches. Devenir auto-entrepreneur permet de réaliser une activité professionnelle à son compte sans avoir à passer par la lourdeur administrative de la création d’une entreprise.

Pour simplifier les démarches administratives, il a été développé une formule de paiement des cotisations sociales et de l’ensemble des impôts en un seul et unique versement. La prothésiste ongulaire à domicile paye donc de manière mensuelle ou trimestrielle un pourcentage de son chiffre d’affaires pour les cotisations et impôts.

Ce statut juridique connaît depuis sa création un grand succès. Certains le critiquent comme étant une forme de précarisation de l’emploi car les travailleurs dépendent alors d’eux-mêmes et ne sont plus protégés par l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Néanmoins, cet élément ne concerne pas les prothésistes ongulaires qui exercent une activité artisanale en indépendance et sont donc seules responsables de leur activité.

Quels sont les avantages pour une prothésiste ongulaire ?

 

Comme évoqué un peu plus haut, le principale avantage du statut d’auto-entrepreneur est la simplicité des démarches administrative et du régime fiscal. Si les prothésistes ongulaires pouvaient craindre il y a quelques années le fait de se mettre à son compte, aujourd’hui, rien de plus simple ! La création du statut d’auto-entrepreneur se fait directement en ligne et est extrêmement rapide (1 à 2 semaines). Cela permet donc aux stylistes ongulaires de commencer à travailler en indépendantes dès la sortie de la formation prothésiste ongulaire. Si elles suivent une formation prothésiste ongulaire à distance, elles peuvent même commencer à exercer à domicile tout en suivant les cours d’onglerie.

Pour les professions de vente de service artisanal telles que le métier de prothésiste ongulaire, l’apparition du statut d’auto-entrepreneur représente une réelle aubaine.

Quels sont les inconvénients pour une prothésiste ongulaire ?

 

Même si ce statut semble parfait pour commencer à exercer le métier de prothésiste ongulaire à domicile, cette formule comporte tout de même quelques inconvénients.

Tout d’abord, la styliste ongulaire est limitée dans son activité. En effet, le chiffre d’affaire maximum que peut déclarer une prothésiste ongulaire à domicile s’élève seulement à 32.600€ par an. C’est certes suffisant pour vivre mais certaines professionnelles peuvent avoir des ambitions plus grandes pour leur micro-entreprise. Dans ce cas il est donc conseillé d’étudier en profondeur les différents statuts juridiques pour s’installer à son compte et ne pas être limitée dans ses recettes.

L’autre inconvénient qui est sans cesse mis en avant est le manque de protection du patrimoine de la prothésiste ongulaire. Comme pour certains statuts juridiques d’entreprises, l’auto-entreprenariat confond les biens personnels avec les biens de l’entreprise. Si la professionnelle rencontre donc des difficultés dans sa vie professionnelle, les dettes liées à son activité peuvent se répercuter directement sur son patrimoine personnel.

 

Découvrez également :

Je m'informe gratuitement et sans engagements !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 30 30 20 26