Accueil > Prothésiste ongulaire : travailler en indépendante

Prothésiste ongulaire : travailler en indépendante

Le quotidien d’une styliste ongulaire ne se résume pas uniquement à poser des ongles et à réaliser des manucures. Ces professionnelles doivent aussi assurer des tâches de gestion pour assurer la continuité de leur activité, surtout si vous faite le choix de travailler en indépendante :

 

C'est gratuit et sans engagement

Je m'informe gratuitement et sans engagement

Comment devenir prothésiste ongulaire à domicile ?

 

La première chose à faire pour devenir prothésiste ongulaire à domicile, c’est apprendre les techniques d’onglerie indispensables à la profession. Pour acquérir ces techniques, rien de mieux que de suivre une formation prothésiste ongulaire. Les apprenantes peuvent opter pour la formation à distance ou bien en présentiel. Il est recommandé de prendre le parti de la formation à distance qui permet aux apprenantes de maintenir leurs activités tout en se formant à l’onglerie. Il est possible d’exercer cette profession sans avoir suivi de formation mais il y a un grand risque à ce que la professionnelle ne soit pas suffisamment préparée pour commencer à exercer en tant qu’indépendante. De plus, les clientes potentielles de la prothésiste ongulaire à domicile favoriseront toujours une professionnelle ayant suivi une formation pour recevoir une manucure.

Une fois la professionnelle bien formée, elle doit établir un plan pour l’entreprise qu’elle a l’intention de créer. Il s’agit d’un plan à la fois de gestion et financier. La styliste ongulaire doit calculer toutes les dépenses qu’elle aura dans le futur pour fixer le prix de ses consultations et faire en sorte que son projet soit rentable. De plus, elle doit repérer sa clientèle et savoir comment l’aborder, elle doit donc aussi préparer un plan de communication qui lui sera utile pour trouver de nouvelles clientes.

Après avoir bien développé son projet, la future professionnelle peut alors se lancer dans les démarches administratives pour commencer à exercer le métier de prothésiste ongulaire à domicile.

Cela vous intéresse ? Découvrez plus en détails comment devenir prothésiste ongulaire à domicile.

Prothésiste ongulaire : les différents statuts juridiques pour s’installer

 

La loi française offre à la future prothésiste ongulaire à domicile un large choix de statuts juridique pour s’installer à son compte. Il n’y a pas un statut meilleur que les autres, la professionnelle doit faire un comparatif des différentes possibilités et faire un choix en fonction de la vision à moyen et long terme qu’elle a de son activité.

 

Voici la liste des différents statut juridiques :

  • micro-entreprise ;
  • Entreprise individuelle en nom propre (EI) ;
  • Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
  • Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • Société par action simplifiée unipersonnelle (SASU) ;
  • portage salarial.

 

Pour en savoir plus, découvrez toute l’information relative aux différents statuts juridiques pour s’installer en tant que prothésiste ongulaire à domicile.

Prothésiste ongulaire : tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

 

Le statut d’auto-entrepreneur est une solution juridique qui a été largement soutenue par les différents gouvernements depuis plus d’une dizaine d’années. Il s’agit d’un statut juridique qui se caractérise par la simplicité et la rapidité des démarches. Un grand nombre de prothésistes ongulaires optent pour cette formule qui apparaît être beaucoup plus simple et moins problématique. Toutefois, comme toute chose, ce statut possède ses avantages et ses inconvénients. Comme évoqué précédemment, le principal avantage réside dans la simplification des démarches administratives et dans leur rapidité. Néanmoins, en tant qu’auto-entrepreneur, une prothésiste ongulaire à domicile est plus limitée dans son activité et se trouve moins protégée que lorsqu’elle créé une entreprise.

La décision revient à chaque professionnelle, en fonction de la vision qu’elle a de son activité.

Apprenez-en plus en approfondissant vos connaissances sur le statut d’auto-entrepreneur.

 

Découvrez également :

Je m'informe gratuitement et sans engagements !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 30 30 20 26