Pour apaiser la femme enceinte : le massage prénatal

La grossesse est un moment idéal pour prendre soin de soi en institut de beauté avec un massage ou des soins. Réduire les tensions dans le dos et les articulations, améliorer la circulation sanguine, la digestion et la respiration, ou simplement se détendre : le massage prénatal a mille bienfaits. Toutefois, il est important de respecter certaines règles et de prendre quelques précautions. Parmi les différents types de massage à connaître, le massage pour femmes enceintes est le plus important.

C'est gratuit et sans engagement

Je m'informe gratuitement et sans engagement

Quand est-ce qu’une femme enceinte peut se faire masser ?

Les massages sont un bon moyen pour la femme enceinte de se détendre et d’apaiser les différentes douleurs du corps qui accompagnent la grossesse. Même si le massage ne présente aucun risque, il est préférable d’éviter ce type de soin les trois premiers mois. En effet, le risque de fausse couche est plus élevé car la stabilisation du fœtus n’est pas encore terminée durant ces premiers mois.

De plus, le professionnel doit éviter de masser après le 8ème mois de grossesse pour éviter de déclencher des contractions. Toutefois, certains massages sont réputés pour favoriser l’ouverture du col de l’utérus et ainsi faciliter l’accouchement. Dans tous les cas, la pratique doit être validée au préalable par un médecin ou une sage-femme afin de ne pas mettre en danger la vie du bébé et de la future maman.

Quelles précautions prendre lorsque l’on pratique un massage prénatal ?

Le corps de la femme enceinte doit être préservé pendant ce moment de détente. Les produits et les techniques doivent être choisis avec soin. Il faudra être grandement vigilant quant à l’utilisation d’huiles essentielles car celles-ci peuvent avoir des effets indésirables sur la grossesse. Pour les huiles de massages, il faut privilégier les huiles naturelles comme l’huile d’amande douce, d’avocat, de sésame ou d’abricot.

Le massage ne peut être pratiqué allongé sur le ventre pour des raisons évidentes. C’est pourquoi il faut prévoir de masser la femme enceinte sur une chaise ergonomique ou bien allongée sur le dos. Le plus souvent, les praticiens utilisent également la position latérale qui permet de masser le dos, côté par côté. Pendant le massage, il est également déconseillé d’utiliser des sources de chaleur (pierres chaudes, compresses…) car elles peuvent provoquer un relâchement musculaire et donc la dilatation du col, ce qui accélérerait l’accouchement. 

Quels sont les bienfaits de ce type de massage pour les femmes enceintes ?

Pour la future maman, le massage présente de nombreux bienfaits : aussi bien pour le corps de la femme pendant la grossesse que pour le bébé dans le ventre. Tout d’abord, le massage peut réduire les douleurs et tensions musculaires, ainsi que les crampes dans les jambes. Aussi, cette pratique permet une grande relaxation, ce qui favorise le sommeil et la récupération de la femme enceinte. 

 

Pour les femmes souffrant de nausées et de vomissements pendant la grossesse, les massages atténuent ces désagréments. En soulageant les tensions musculaires, les voies respiratoires sont dégagées. La gestion de sa respiration est très importante pendant l’accouchement. Cette pratique est aussi bénéfique pour réduire le stress et l’anxiété.

 

Ce massage a également un effet positif sur le bébé. A partir du quatrième mois, le bébé commence à développer ses capacités de perception. Il va alors ressentir ce que sa mère ressent aussi. Il entend le son, ressent les caresses et les mots doux mais devient également sensible aux ondes négatives. Pendant le massage, la mère émet une “hormone du plaisir” appelée “ocytocine”. Le bébé perçoit ce sentiment et se sentira en sécurité. 

 

Découvrez aussi : 

Je m'informe gratuitement et sans engagements !

Ou appelez nous dès maintenant au :
02 30 30 20 26